2.1 Les universités:

Universidad Santo Tomás (USTA) – Colombie

L’Universidad Santo Tomás est un établissement d’enseignement supérieur catholique privé à but non lucratif, connu sous le nom de Premier Cloître Universitaire de Colombie, fondé par l’Ordre des Prêcheurs le 13 juin 1580. En 1608, le Collège Santo Tomás a été fondé et a ensuite fusionné avec l’Université des études générales.

Ainsi, le Colegio Universitario de Santo Tomás a été créé, et plus tard appelé l’Université Thomiste, Universidad Tomista. Il a été restauré à Santafé de Bogotá le 7 mars 1965 par la province de San Luis Bertrán de Colombie, et rebaptisé Universidad Santo Tomás de Colombia, avec un statut juridique le 6 août 1965.

Il y a des sièges et des sections à Bogotá, Bucaramanga, Medellín, Tunja et Villavicencio pour l’apprentissage avec présence obligatoire et 23 centres universitaires CAU pour l’enseignement à distance. L’USTA offre les facultés suivantes : Sciences économiques, sciences de la santé, sciences sociales, ingénierie et architecture, sciences juridiques et gouvernement, sciences et technologie, éducation, philosophie et théologie. Le 29 janvier 2016, l’USTA a reçu l’accréditation institutionnelle Multicampus du ministère de l’éducation nationale (MEN), pour six ans et en 2019, l’Institute for Quality Assurance (IAC) a accordé à l’université l’accréditation institutionnelle internationale, pour une période de cinq ans.

Université of Santo Tomas (UST) – Manille, Philippines

L’Université de Santo Tomas (UST), l’Université pontificale, royale et catholique des Philippines, est la plus ancienne université d’Asie située dans la ville de Manille. L’UST est une institution dominicaine d’enseignement fondée en 1611. En termes de population étudiante, c’est la plus grande université catholique au monde, avec un seul campus. L’institution a été créée à l’initiative de l’évêque Miguel de Benavides, OP, le troisième archevêque de Manille.

L’UST a d’abord été appelée Colegio de Nuestra Señora del Santísimo Rosario, puis rebaptisée Colegio de Santo Tomás, en mémoire du plus grand théologien dominicain, Saint Thomas d’Aquin. Bien que l’UST ait la distinction d’être la plus ancienne université d’Asie, son ancienneté est associée à sa prééminence dans l’éducation philippine, recevant une reconnaissance internationale, dont celle d’Université “QS Four-Star” depuis 2015. Non seulement elle se targue de plusieurs premières dans les différents domaines de l’éducation, mais elle compte également des administrateurs et des membres du corps enseignant qui occupent des postes de direction dans les organes de décision des Philippines (par exemple, la Commission de l’enseignement supérieur) et les organisations professionnelles, contribuant à influencer les politiques pour l’amélioration de la société en général. Elle se compose de trois facultés ecclésiastiques, de vingt facultés, collèges et instituts civils, et de trois écoles d’enseignement secondaire.

Les facultés ecclésiastiques consistent en des programmes académiques offerts depuis la fondation de l’université en 1611, qui préparent les jeunes hommes au sacerdoce et au service du ministère laïc dans l’église. Les programmes d’études de premier cycle ont été proposés pour la première fois, là où les Facultés de théologie et de philosophie sacrées ont été fondées. La Faculté de droit canonique a été créée en 1733.

Providence College – Providence, Rhode Island, États-Unis

Le Providence College (PC) est un établissement d’enseignement supérieur « catholic, dominican and liberal arts », et une communauté engagée pour l’excellence académique dans la poursuite de la vérité, la croissance de la vertu et le service de Dieu et du prochain. Le PC aété fondé en 1917 par les frères dominicains, à l’invitation de l’évêque Harkins, pour dispenser un enseignement catholique dans les domaines des arts et des sciences. Situé à Rhode Island, le PC s’engage à l’excellence académique et s’en tient aux normes les plus élevées en matière d’enseignement, d’apprentissage et d’érudition.

Son programme de base aborde les questions clés de l’existence humaine, y compris le sens et le but de la vie, et souligne l’importance du raisonnement moral et éthique, de l’appréciation esthétique et de la compréhension du monde naturel, des autres cultures et des diverses traditions.

Le Providence College apporte l’idéal dominicain de veritas, depuis huit cents ans, aux questions et aux défis d’aujourd’hui. Il cherche à partager les fruits de la contemplation dans une société de plus en plus globale et diversifiée, et à louer et bénir tout ce qui est bon et vital dans les entreprises humaines. Le Providence College soutient la mission dominicaine qui consiste à prêcher l’Évangile de Jésus-Christ à une nouvelle génération d’étudiants et à les aider à découvrir la providence de Dieu dans leur vie.

Le Providence College comprend quatre écoles, à savoir : École des arts et des sciences, École de commerce, École d’études professionnelles et École de formation continue.

Universidad Internacional Antonio de Valdivieso – Rivas, Nicaragua

Fondée en 1950 par les frères dominicains, l’Universidad Internacional Antonio de Valdivieso (UNIAV) a son campus central dans la ville de Rivas, située dans le sud-ouest du Nicaragua. L’université a également un campus annexe à Chinandega, situé dans la partie occidentale du Nicaragua. Ses programmes universitaires sont principalement orientés vers la science et l’éducation en matière d’agroécologie. L’université propose des carrières au niveau des diplômes, y compris les niveaux Associate, Bachelor, Master et Doctorat ; en outre, elle encourage une vision écologique systémique de la vie. L’Université internationale Antonio de Valdivieso favorise l’accès à la science et à la technologie par le développement dynamique de processus académiques de recherche, de vulgarisation et de production selon le principe pédagogique « Apprendre en faisant ». Inspirée par le Chapitre de la Terre, la Lettre encyclique « Laudato Sí » et la spiritualité dominicaine, l’Université ouvre de nouveaux scénarios pour une société planétaire plus unie et plus responsable.

Universidad del Norte Santo Tomás de Aquino (UNSTA) – Tucumán, Argentine

Les origines de l’Universidad Norte de Santo Tomás de Aquino (UNSTA) commencent en 1949, lorsque les frères dominicains du couvent de Santo Domingo de Tucumán formèrent un groupe d’intellectuels et d’artistes qui ont commencé à créer une multitude de sujets philosophiques, doctrinaux et esthétiques, partagés dans des cours, des séminaires, des articles publiés et des conférences. Le résultat de cet institut d’enseignement supérieur a eu des répercussions fructueuses et très étendues. Ainsi commencèrent les cours de philosophie thomiste, qui se poursuivirent et finirent par constituer l’Institut universitaire Saint-Thomas d’Aquin. En 1959, l’Institut a été annexé à l’Université catholique de Cordoue avec des réalisations et des fondations qui ont permis à l’Institut de devenir l’Universidad Norte de Santo Tomás de Aquino, officiellement reconnue le 6 août 1965. L’UNSTA, est spécifiquement conçu pour promouvoir un espace intellectuel où le dialogue interdisciplinaire se développe, où la recherche et l’enseignement sont mieux intégrés, et où l’enseignement général donne plus de plénitude aux diverses disciplines offertes. Il existe des facultés d’économie et d’administration, de droit, de sciences politiques et sociales, de sciences de la santé, d’ingénierie et de sciences humaines. Les diplômes proposés sont de premier, deuxième et troisième cycles, et comprennent l’enseignement à distance.

L’Universidad Norte de Santo Tomás de Aquino répond aux défis inhérents à la société, en rendant possible les opportunités de nous améliorer en tant que société tout en assurant une institution académique de qualité qui aide à garantir l’accomplissement de nos rôles dans la société. L’objectif de l’université est de fournir une formation d’excellence dans les sciences et les arts. Ce développement des connaissances contribue à la promotion de la culture en encourageant les comportements et les valeurs nécessaires pour vivre de manière responsable, tout en étant doté d’une base éthique de conscience éclairée et de solidarité. Ainsi, cela améliore la qualité de la vie, et consolide et promeut le respect des institutions de la République, la valeur de l’ordre démocratique et la protection de l’environnement. (Voir UNSTA Statutes, article #3.)

Université dominicaine (DU) – Ibadan, Nigeria

En avril 1976, l’Ordre Inter-Africain des Prêcheurs (IAOP) a décidé d’établir l’Institut Dominicain à Ibadan comme centre d’études philosophiques pour les Dominicains en Afrique, et il est devenu plus tard l’embryon à partir duquel est née l’Université Dominicaine. Àpartir de 1993, avant de devenir une université, l’Institut a été une école affiliée à d’autres universités (y compris l’Angelicum) pour la délivrance de diplômes en philosophie et en théologie. En 2016, le gouvernement fédéral du Nigeria a approuvé une licence provisoire pour l’Université dominicaine, ce qui a marqué la naissance officielle de l’université. En octobre 2017, l’université a ouvert ses portes à ses étudiants pionniers et en juin 2020, l’université a obtenu sa licence statutaire complète.

L’Université dominicaine compte actuellement deux facultés avec sept départements. La faculté des sciences avec les départements de sciences physiques et mathématiques, de sciences chimiques et de sciences biologiques. La faculté des sciences humaines, sociales et de gestion, avec les départements de philosophie et d’études religieuses, de communication de masse, d’économie, de comptabilité et d’administration des affaires.

L’Université dominicaine a pour objectif de fournir un enseignement de haute qualité pour aider à former une nouvelle génération de leaders au service du Nigeria, de l’Afrique et de la communauté mondiale. Sa mission est d’aider le Nigeria à atteindre la grandeur que son potentiel justifie en réunissant des peuples de diversité ethnique, religieuse et culturelle, dans une communauté universitaire propice à la recherche, à l’enseignement et à l’apprentissage, pour devenir une force motrice de solidarité et de développement authentique d’une nouvelle humanité.

Université Saint Dominique d’Afrique de l‘Ouest (USDAO) – Doulougou, Burkina Faso

 L’Université Saint-Dominique d’Afrique de l’Ouest (USDAO) est une Université privée à but non lucratif appartenant à la Province Saint-Augustin en Afrique de l’Ouest et implantée à 40 km au sud-ouest de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso.  Elle a été créée par décision capitulaire de juillet 2015 et par l’autorisation du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et de l’Innovation du Burkina Faso.

La mission de l’USDAO est entièrement orientée vers la recherche de la vérité pour le développement intégral, en formant des acteurs capables de se prendre en charge et de prendre en charge les défis de l’Afrique contemporaine. A cet effet l’USDAO s’engage à développer l’axe académique et de recherches, l’axe du bien être de l’étudiant et des acteurs de l’université et l’axe d’engagement citoyen et social. L’objectif de l’USDAO est de former des veilleurs, des éveilleurs et des hommes d’action capables de construire l’Afrique de demain et dont l’étude a déjà un impact dans leur milieu de vie grâce à l’action sociale et citoyenne. L’USDAO compte, pour le moment, trois Unités de Formation et de Recherche (UFR). Il s’agit de l’UFR de Sciences et Technologies (UFR/ST) avec le département de l’Architecture et de l’Urbanisme, de l’UFR de Sciences Juridiques, Politiques et de l’Administration (UFR/SJPA) avec les départements de Droit et de Sciences politiques et l’UFR de Sciences et Métiers de la Santé (UFR/SMS) avec les départements de Biologie, de Pharmacie et de Médecine.

2.2 DOMUNI UNIVERSITAS – La présence universitaire dominicaine en ligne dans le monde

Domuni Universitas

Domuni Universitas est un établissement d’enseignement supérieur fondé par l’Ordre des Dominicains (Ordre des Prêcheurs). Domuni propose des diplômes et des programmes professionnels en théologie, philosophie et sciences sociales. Tous les programmes et cours sont dispensés entièrement en ligne. Domuni est une université sans frontières, présente sur tous les continents. Domuni Universitas offre une variété de programmes, allant des diplômes de premier, deuxième et troisième cycles aux cours de courte durée (certificats et diplômes) et aux modules uniques. Trois types de formation sont proposés par Domuni Universitas : Les diplômes européens de licence et de master, des programmes courts (certificats et diplômes) et des modules de cours individuels.

L’enseignement est dispensé à 100 % en ligne, supervisé par une solide communauté d’enseignants. Domuni Universitas est la solution idéale pour les étudiants qui ont besoin de flexibilité pour des raisons professionnelles et familiales. Pour ceux qui ne recherchent pas un diplôme particulier, mais souhaitent simplement découvrir une nouvelle matière, Domuni propose plus de 850 cours individuels. C’est une communauté de recherche active et internationale comprenant un institut de recherche, plus de 250 enseignants, une maison d’édition, une revue (« Telos« ) et un accès aux bibliothèques dominicaines du monde entier. L’enseignement est disponible en cinq langues (français, anglais, espagnol, italien et arabe), ce qui crée une dimension interculturelle exceptionnelle. Domuni Universitas honore ainsi pleinement sa vocation fondamentale d’universalité, comme le suggère son nom lui-même.L’Ordre dominicain a une tradition d’éducation philosophique et théologique qui remonte à huit siècles. Domuni est actuellement la seule université qui donne accès à ces domaines ancestraux menant à des diplômes reconnus au niveau européen. Domuni Universitas offre à tous la possibilité d’une éducation théologique et philosophique. Les méthodes d’enseignement sont conçues pour des étudiants de tous horizons, avec ou sans formation académique préalable, dans le monde entier.

2.3 LES FACULTÉS ET LES CENTRES D’ÉTUDES UNIVERSITAIRES :

Blackfriars Hall – Université d’OxfordAngleterre

Blackfriars Hall - University of Oxford - Oxford, England

 Fondée par les frères de la province anglaise de l’Ordre des Prêcheurs en 1221,: (i)ele Couvent du Saint-Esprit, la maison religieuse des frères; (ii) le Blackfriars Hall, l’une des institutions éducatives de l’Université d’Oxford; (iii) le Blackfriars Studium, le centre des études théologiques de la province anglaise des frères dominicains.

Le Blackfriars Hall est l’un des 45 collèges et salles privées permanentes qui composent l’Université d’Oxford, et est situé au cœur de la ville. Une salle privée permanente est comme n’importe quel collège de l’université d’Oxford, sauf qu’elle est beaucoup plus petite et qu’elle appartient à une institution extérieure et est régie par elle (la province anglaise de l’Ordre des Prêcheurs).

Le Hall apporte l’amour de la vérité, caractéristique des Dominicains dans le contexte d’une université internationale ayant une influence au niveau global. Nous accueillons à l’Université d’Oxford des catholiques et d’autres personnes qui apprécient notre éthique, en tant qu’étudiants et chercheurs.

Les étudiants peuvent obtenir un certain nombre de diplômes de troisième cycle à l’université d’Oxford. Le Hall propose également des programmes spéciaux pour les étudiants étrangers en visite.

Les étudiants du Hall sont encadrés par des professeurs d’université. Ils bénéficient également de la bibliothèque spécialisée en philosophie et en théologie de Blackfriars, située dans notre couvent. Les étudiants ont également accès aux bibliothèques des départements et des facultés de l’université, ainsi qu’à la bibliothèque centrale de l’université d’Oxford, la Bodleian Library, l’une des plus grandes bibliothèques universitaires du monde. Les étudiants ont également accès aux travaux de nos deux instituts de recherche : (i) l’Institut d’Aquin ; (ii) l’Institut Las Casas pour la justice sociale.

Facultés ecclésiastiques de théologie, de philosophie et de droit canonique – UST, Manille, Philippines

Les facultés ecclésiastiques de théologie sacrée, de philosophie et de droit canonique ont toujours été considérées comme des composantes intégrales de l’Université de Santo Tomas, que le Pape Léon XIII a proclamée Université pontificale le 17 septembre 1902 par la Constitution Quae Mari Sinico. Le pape Pie XII, quant à lui, a proclamé l’UST « l’Université catholique des Philippines » en 1947. Les facultés de théologie et de philosophie sacrées sont aussi anciennes que l’université elle-même. L’Acte de fondation de l’Université, daté du 28 avril 1611, en atteste puisqu’il mentionne la création d’un colegio-seminario (collège séminaire).

Les diplômes conférés à l’UST ont été reconnus comme valables dans n’importe quelle partie du globe après le Brève In Supereminenti, donné le 20 novembre 1645, pendant le pontificat d’Innocent X, qui a élevé le Colegio au statut d’université. Cette reconnaissance a également rendu l’UST accessible même à ceux qui ne poursuivent pas une carrière ecclésiastique. La Faculté de théologie sacrée, ainsi que la Faculté de philosophie et la Faculté de droit canonique, ont également contribué à la formation intellectuelle de la hiérarchie et du clergé catholiques modernes dans l’Église locale des Philippines et d’autres pays asiatiques, notamment le Bangladesh, la Chine, l’Inde, la Malaisie, le Myanmar, l’Indonésie, la Corée du Sud, le Sri Lanka, la Thaïlande, Singapour et le Vietnam. Certains pays d’Afrique (Kenya, Ghana, Nigeria, Tanzanie et Zimbabwe) et d’Océanie (en particulier la Papouasie-Nouvelle-Guinée et le Vanuatu) envoient également leurs séminaristes et leurs prêtres pour compléter leur diplôme dans les plus anciennes facultés ecclésiastiques d’Asie.

Faculté de théologie sacrée

Pour élargir encore son service aux Églises locales et asiatiques, la Faculté de théologie sacrée a pris l’initiative d’habiliter d’autres instituts, écoles ou séminaires théologiques à conférer, par affiliation, le baccalauréat en théologie ; par agrégation, le baccalauréat et la licence en théologie, et par incorporation, la licence et/ou le doctorat en théologie. La Faculté de théologie sacrée aide ces instituts, écoles et séminaires à s’affilier ou à s’incorporer à elle en les aidant à répondre aux exigences du Saint-Siège dans ce but. Actuellement, il y a un institut incorporé à la Faculté de Théologie sacrée : l’Institut pour la Vie Consacrée en Asie fondé par les Missionnaires Claretains ; un Institut lui est incorporé, le Collège de Théologie de l’Université Catholique de Corée ; et quatre écoles / séminaires lui sont affiliés, à savoir le Grand Séminaire du Saint Rosaire de l’Archidiocèse de Cáceres, l’École de Théologie de l’Immaculée Conception de l’Archidiocèse de Nueva Segovia, l’École Recoletos de Théologie de l’Ordre des Augustins Récollets, et le Centre d’Études Dominicain de la Province des Martyrs au Vietnam.

Faculté de philosophie

La Faculté de philosophie a également subi le contrecoup du siècle des Lumières en Europe et de l’institution de l’enseignement secondaire vers la fin du XIXe siècle, pour en arriver au point où la traditionnelle Faculté de philosophie a cessé de dispenser tout cours, sauf l’octroi de licences et de doctorats aux professeurs dominicains.

Pour remédier à ce problème, l’UST a ouvert deux nouvelles facultés en 1896 : La faculté de philosophie et de lettres (aujourd’hui la faculté des arts et des lettres) et la faculté des sciences. Le programme de la nouvelle Faculté de philosophie et de lettres n’était cependant plus le même que celui de l’ancien Colegio de Santo Tomas. Ce n’est qu’avec la création officielle du groupe des facultés ecclésiastiques de philosophie, de théologie et de droit canonique pour le séminaire interdiocésain (central) au XXe siècle que l’ancien programme de philosophie a été rétabli.

Faculté de droit canonique

Vers la fin du XVIIe siècle, alors que de nouveaux bâtiments avaient été construits et que des hommes compétents, titulaires d’un doctorat en droit canonique, étaient venus rejoindre le corps professoral, l’Université obtint les brève Inscrutabili d’Innocent XI, datés du 7 août 1681, par lesquels cette faculté, ainsi que celles de droit civil et de médecine, étaient érigées. Le 17 janvier 1682, la faculté d’enseigner les canons fut accordée aux Dominicains par le Maître de l’Ordre. Le 22 novembre 1682, le roi Charles II d’Espagne recommanda également l’érection de la faculté.

Cependant, en raison des troubles politiques qui régnaient alors dans les îles, le plan ne fut pas réalisé, même si l’archevêque Pardo, alors recteur de l’université, avait déjà accordé en 1689 l’aide financière nécessaire à son maintien. Au début du XVIIIe siècle, en 1702 et de nouveau en 1715, le gouvernement a maintenu l’établissement d’un cours de droit, mais qui fut cependant supprimé en 1726.

Enfin, le 12 novembre 1732, l’École des Chanoines Sacrés, avec une inscription de 41 étudiants, a été solennellement inaugurée, avec une chaire de droit canonique en place. L’école a ensuite été confirmée par le roi d’Espagne le 23 octobre 1733 et par le pape Clément XI avec son brève Dudum emanarunt du 2 septembre 1734.

La Faculté de droit canonique dispose désormais d’un institut incorporé, l’Institut de droit canonique de l’Université catholique de Corée.

Faculté pontificale de l’Immaculée Conception – Washington, D.C., États-Unis

La Faculté pontificale de l’Immaculée Conception de la Maison d’études dominicaines se trouve à Washington, D.C. Fondée en 1905 en tant que studium generale, la PFIC a été créée comme faculté ecclésiastique de théologie en 1941. Sa mission principale est de fournir une formation intellectuelle et pastorale aux frères étudiants. Depuis le début des années 1970, la Faculté est également accréditée par les organismes civiques requis, ce qui garantit la qualité et les résultats de ses programmes d’étude. En plus des diplômes ecclésiastiques, l’école propose également les diplômes civiques de Master of Divinity et de Master of Arts en théologie ou en études thomistes. En plus des Dominicains, l’école accueille des prêtres, des frères, des sœurs et des laïcs qui veulent devenir des leaders, des enseignants et des prédicateurs dans l’Église. La mission de l’école est de fournir une formation solide et cohérente en théologie, fondée sur la pensée de saint Thomas d’Aquin et ouverte à l’écoute avec les préoccupations et la pensée contemporaines. L’Institut thomiste de l’école offre également un forum pour le dialogue scientifique et pour atteindre les différents groupes d’intérêt qui, autrement, n’auraient pas accès à la théologie et au travail de saint Thomas d’Aquin.

Collège universitaire dominicain
Faculté canonique de théologie de la Province de St-Dominique du Canada – Ottawa et Montréal, Canada

Le Collège universitaire dominicain (DUC) est installé dans un bâtiment patrimonial en pierre grise du couvent dominicain de Saint-Jean-Baptiste, qui possède sa propre église du même nom.  D’abord établi comme Centre d’études institutionnelles de l’Ordre à Ottawa en 1900, le DUC aété officiellement reconnu comme un Studium generale dix ans plus tard. En 1967, après avoir reçu une charte universitaire civile du gouvernement de l’Ontario, il est devenu le Collège Dominicain de Philosophie et de Théologie. Depuis lors, il accueille des étudiants non dominicains et leur délivre des diplômes universitaires civils en philosophie et en théologie. Le DUC a rejoint l’Association des universités et collèges du Canada (AUCC) en 1974 et a connu une croissance constante, notamment avec l’ajout de programmes de premier cycle pour les étudiants anglophones en philosophie en 1992 et en théologie en 2003. En outre, il offre un programme bilingue de deuxième cycle en philosophie depuis 1997 et un programme bilingue de deuxième cycle en théologie depuis 2007. En mai 2012, le DUC s’est officiellement affilié à l’Université Carleton et a adopté peu après le nom de Dominican University College/ Collège universitaire dominicain.

Investissant dans la recherche, CIC offre des programmes de philosophie, de théologie et d’éthique aux niveaux de la licence, de la maîtrise et du doctorat, ainsi que des certificats de formation d’un an. Ces cours sont conçus pour répondre à la profonde aspiration des individus et des sociétés humaines à la vérité, faisant écho à la grande tradition dominicaine qui, depuis 800 ans, se fonde sur le propensio ad veritatem, la conviction que toute personne a une disposition ou un penchant pour la vérité. Cette longue tradition dominicaine est avant tout académique. Elle explique l’importance accordée à l’excellence académique et à la rigueur intellectuelle par laquelle les étudiants sont préparés à la pensée critique afin d’avoir les clés de l’intelligibilité du monde et de l’intelligence de la foi. Les diplômes délivrés peuvent être utiles dans de nombreuses disciplines : éthique, droit, politique, journalisme, enseignement, pastorale, travail social, médecine, soins et accompagnement des personnes. Leur portée pratique est de pouvoir réfléchir à la lumière des défis de notre temps, en dialogue avec un monde en constante évolution, au cœur même de la complexité de l’expérience humaine.

La Faculté canonique de théologie de la Province de Saint-Dominique du Canada s’inscrit dans latradition spirituelle et intellectuelle de l’Ordre qui se caractérise par la recherche de la vérité, la rigueur et la liberté de réflexion, la sensibilité aux contextes culturels et sociaux, le service explicite de l’Évangile et l’intelligence de la foi. Il combine une approche réfléchie de la foi, une réflexion sur les pratiques et les engagements personnels et professionnels, et une formation au service pastoral.

La Faculté a des statuts civils et canoniques. Grâce à son incorporation dans le Collège universitaire dominicain (DUC), qui s’est vu accorder une charte universitaire par le gouvernement de l’Ontario en 1967, elle peut conférer tous les diplômes civils, du certificat au doctorat en théologie. En 1974, la Congrégation romaine des universités a accordé à la faculté de théologie du Collège, qu’elle avait érigée en faculté pontificale en 1965, le pouvoir de conférer tous les diplômes canoniques (baccalauréat, licence, doctorat). (Suite à la page suivante)

La Faculté est structurée en deux unités qui assurent son dynamisme : L’Institut pastoral dominicain (IPD), dont les activités sont menées depuis Montréal, et l’Institut dominicain d’études supérieures en théologie (IDEST), dont les activités sont menées depuis Ottawa. Il offre un environnement d’apprentissage original et stimulant, avec un accent sur l’attention et le soutien personnalisés aux étudiants. Il est également en étroite proximité et en synergie avec deux communautés dominicaines. La Faculté offre une gamme de programmes civils et canoniques depuis ses campus d’Ottawa et de Montréal, notamment en utilisant la vidéoconférence. Elle s’appuie sur l’excellence, le savoir-faire et l’expérience d’une équipe de 14 professeurs réguliers, couvrant tous les domaines de la théologie, assurant ainsi sa vitalité et son rayonnement. Chaque année, elle bénéficie également de la participation de nombreux collaborateurs et professeurs invités à ses activités d’enseignement et de recherche.

Aquinas Institute – Faculté de théologie – Saint-Louis, MO, États-Unis

L’Aquinas Institute of Theology a étécréé en 1926 à River Forest, Illinois, en tant que maison de philosophie de la province dominicaine de Saint-Joseph (province de l’Est). En 1939, la nouvelle province de St. Albert le Grand (province centrale) a fait de l’école son centre d’études. Au début des années 1950, le nombre croissant de frères étudiants dominicains, dont la plupart se préparaient au sacerdoce, a nécessité l’expansion de l’école, de sorte qu’un deuxième campus a été créé à Dubuque, dans l’Iowa. Après plusieurs années, ces deux centres sont devenus connus sous le nom d’Aquinas Institute. Dans les années 1960, tous les programmes académiques ont été regroupés à Dubuque, et l’Institut d’Aquin a commencé à accepter ses premières étudiantes religieuses et laïques.

Toujours dans les années 1960, l’Aquinas Institute est devenu l’une des premières écoles catholiques de théologie à demander et à obtenir l’accréditation de l’Association des écoles de théologie (ATS). En 1979, l’Aquinas Institute a été transféré à l’Université de St. Louis. Dans ses nouveaux locaux, l’Aquinas Institute a connu une croissance constante et en 2002, il a été décidé que l’école avait besoin de plus d’espace pour accueillir son nombre croissant d’étudiants. En 2006, l’Aquinas Institute a de nouveau déménagé, cette fois dans l’ancien bâtiment de la Standard Adding Machine, à l’angle de Spring Avenue et de Forest Park Parkway, à quelques pas du campus de l’université de Saint-Louis.

L’Aquinas Institute offre les programmes de diplômes résidentiels suivants : Master of Divinity, Master of Arts in Theology, et Master of Arts in Pastoral Studies.  En accord avec son charisme dominicain, l’Aquinas Institute a toujours accordé une importance particulière à la formation théologique des futurs prédicateurs. Bien connu pour l’importance qu’il accorde à la prédication dans son programme de Master of Divinity, il est également reconnu internationalement pour son doctorat en ministère, le seul programme de doctorat catholique en prédication aux États-Unis. L’Aquinas Institute est fier de perpétuer l’héritage de saint Dominique, de saint Thomas d’Aquin et de sainte Catherine de Sienne, grâce à sa spiritualité unique et à son approche particulière de la théologie, qui est enracinée dans l’itinérance, l’étude, la contemplation, la prédication et un sens profond de la mission ecclésiale.

Pontificia Facultad de Teología San Esteban – Salamanca, Espagne

La Pontificia Facultad de Teología San Esteban est située dans le couvent monumental de San Esteban à Salamanque, en Espagne. Le couvent a été fondé dès ses débuts comme centre d’étude et d’enseignement de la théologie. Par concession de Sa Sainteté Pie XII, la Sacrée Congrégation des Séminaires et Universités d’Etudes a érigé ce Centre en Faculté de Théologie le 15 novembre 1947. La première communauté de frères s’est consacrée à l’étude, la prédication et l’enseignement de la théologie. Son premier Grand Chancelier était alors le Maître de l’Ordre, et son Vice-Chancelier est le Provincial de la Province d’Hispanie.

La Pontificia Facultad de Teología San Esteban de Salamanca (Espagne) est ouverte à tous les membres de la Famille dominicaine, et elle propose les cycles de licence et de doctorat en théologie, avec la spécialité de Théologie Systématique dans la perspective de la tradition théologique dominicaine. Elle vise à poursuivre la tradition théologique qui a commencé avec saint Thomas d’Aquin, en passant par l’École de Salamanque, avec les grands maîtres qui y ont laissé leur empreinte (son fondateur, Francisco de Vitoria, des auteurs comme Melchor Cano, Domingo de Soto, Domingo Báñez, etc.), et elle se renouvelle avec les riches apports des grands théologiens dominicains du XXe siècle, en particulier Arintero, Chenu et Congar. La Faculté a récemment rénové ses installations, dotées d’une bonne bibliothèque de philosophie et de théologie, et de livres anciens.

Centre d’étude de la philosophie et de la théologie OP (CEOP) – Buenos Aires, Argentine

Le Centre d’études de philosophie et de théologie de la province dominicaine d’Argentine (CEOP) est situé dans le couvent de Buenos Aires. Il comprend une Faculté de philosophie et un Institut de théologie                 intégré à l’Universidad del Norte Santo Tomás de Aquino (UNSTA). Il offre une série de programmes et de diplômes universitaires à tous ceux qui s’intéressent à la formation intellectuelle dans l’esprit de l’Ordre dominicain. Le Centre d’études intègre les deux disciplines dans une unité organique, en respectant leur autonomie respective et leur méthode, visant à promouvoir la recherche et le dialogue interdisciplinaire.

Le CEOP propose six programmes d’études pour les diplômes de premier cycle et un diplôme de troisième cycle. Ces dernières années, il a attiré un nombre croissant d’étudiants en philosophie et en théologie, tant d’Argentine que d’autres pays. En collaboration avec la faculté des sciences humaines de l’UNSTA (Tucumán), elle publie depuis 25 ans la revue universitaire indexée de portée internationale Studium Filosofía y Teología. Depuis 2017, le CEOP offre une spécialisation en pensée médiévale et développe actuellement un programme de formation en ligne pour les personnes qui cherchent une formation initiale en philosophie et en théologie.

Faculté de théologie – Universidad Santo Tomás (USTA) Bogotá, Colombie

L’Université Santo Tomás a proposé des études de théologie sacrée depuis sa fondation en 1580 jusqu’à sa suppression en 1861. Après la création du Studium Generale pour les études institutionnelles de la province dominicaine en 1961 et la restauration de l’Université en 1965, les Dominicains de Colombie ont renouvelé leur tradition d’enseignement philosophique et théologique.

La Faculté de théologie a été officiellement restaurée le 13 juillet 2011. Depuis sa restauration, la Faculté donne une formation théologique aux membres de plusieurs communautés religieuses, aux séminaristes et aux laïcs.

Les programmes de philosophie et de théologie proposés par l’Université Santo Tomás sont ancrés dans la tradition intellectuelle et théologique de l’Ordre dominicain, l’humanisme chrétien et la pensée de saint Thomas d’Aquin. La faculté de théologie se caractérise par sa réflexion critique sur l’expérience de la foi chrétienne en approfondissant la formation doctrinale sur la base des fondements bibliques et patristiques, ainsi que la théologie historique et systématique, selon les questions pastorales et œcuméniques. Elle accorde une attention particulière au contexte latino-américain et à ses défis ecclésiaux et sociaux particuliers.   En 2013, la Division de philosophie et de théologie de l’Université Santo Tomás a été créée afin de regrouper les programmes missionnaires de l’Université. 

Centro de Estudios Filosóficos Tomás de Aquino (CEFTA) – León-Guanajuato, Mexique

Centro de Estudios Filosóficos Tomás de Aquino (CEFTA) - León-Guanajuato, Mexico

Le Centro de Estudios Filosóficos Tomás de Aquino (CEFTA) est né du besoin de la province de Santiago du Mexique de l’Ordre des Prêcheurs de former les frères étudiants en philosophie de la même manière que toute université de philosophie en termes de matières, mais avec une orientation nettement scolaire vers 1962. Par la suite, elle a été enregistrée auprès du Secrétariat de l’éducation publique le 28 août 1996. Depuis lors, elle a délivré des diplômes officiels reconnus au Mexique.

La mission du CEFTA, inspirée par la pensée humaniste de Thomas d’Aquin, vise à la formation intégrale de la personne dans le domaine de l’enseignement supérieur, à travers des processus d’enseignement et d’apprentissage, la réflexion philosophique et la promotion de valeurs qui lui permettent d’agir de manière éthique, créative et critique afin de contribuer avec intégrité, efficacité, qualité et responsabilité sociale au développement de la communauté et de la société mexicaine »

Institut Saint Thomas d’Aquin (ISTA) – Toulouse, France

L’Institut Saint-Thomas d’Aquin (ISTA) est un centre d’enseignement supérieur créé par la province dominicaine de Toulouse en 1995 et intégré à la faculté de théologie de l’Institut catholique de Toulouse (ICT) depuis 1999.

Il se veut un centre de formation et de réflexion sur la tradition thomiste et la pensée médiévale, et démontre en même temps la pertinence permanente de la pensée de saint Thomas d’Aquin et sa fécondité dans le dialogue théologique contemporain.

Il vise à aider les étudiants à approfondir leurs connaissances théologiques et leur compréhension des mystères du salut « par un travail spéculatif, avec saint Thomas comme maître » (décret Optatam totius du Concile Vatican II sur la formation des prêtres). Ce travail doit les préparer aux tâches pastorales qui seront les leurs, en particulier l’enseignement de la Révélation et la transmission de la foi.

L’ISTA propose aux étudiants ordinaires (titulaires d’un baccalauréat canonique), clercs, laïcs ou religieux, un cycle de deux ans (niveau master) qui conduit à l’obtention du diplôme de licence canonique délivré par la Faculté de théologie de l’Institut catholique de Toulouse. Elle propose également aux étudiants (titulaires d’une licence canonique en théologie) un doctorat canonique en théologie.  L’ISTA organise un colloque théologique tous les deux ans, en collaboration avec la Revue Thomiste. Par ses activités, l’ISTA cherche à transmettre et à faire vivre, dans l’Église et pour le monde, la sagesse qui anime l’œuvre et la vie du Docteur Angélique.

Centro de Estudios Santo Domingo de Guzmán – Santo Domingo, République dominicaine

Le Centro de Estudios Santo Domingo de Guzmán est situé à Santo Domingo, en République dominicaine. Le CESDG a été fondé par les frères dominicains lors du chapitre général de 1993 avec l’approbation du Maître de l’Ordre, le père Timothy Radcliffe.

Le Centro de Estudios Santo Domingo de Guzmána pour but de servir et d’accompagner nos jeunes frères dans leur tâche d’étude théologique, en éveillant et en augmentant en eux l’amour de la vérité ainsi que la recherche et l’engagement des meilleures valeurs humaines et chrétiennes.

Pour atteindre les objectifs susmentionnés, le Centro de Estudios de Santo Domingo de Guzmán propose les cursus suivants : Licence de théologie enseignée en 8 semestres et Licence de sciences religieuses enseignée en 8 semestres ouverte aux laïcs et/ou aux religieux.

Collège de Philosophie et de théologie – Cracovie, Pologne

College of Philosophy and Theology – Krakow, Poland

Le Collège de philosophie et de théologie de Cracovie est une maison d’études institutionnelles de la Province dominicaine de Pologne, avec un statut d’école supérieure ecclésiastique (code : P-054) depuis l’an 2000. Sa riche histoire remonte au XVe siècle, lorsque le Studium Generale a été établi au couvent de Cracovie. En 1450, il a été incorporé à l’Université de la ville. Le Collège exerce actuellement son activité sur la base de l’accord de coopération universitaire avec la Faculté de théologie de l’Université papale Jean-Paul II de Cracovie.

Actuellement, la faculté du Collège est composée d’une équipe bien rodée de Dominicains, de membres du clergé diocésain, de laïcs, hommes et femmes.  La majorité de ses étudiants appartiennent à l’Ordre des prêcheurs, tandis que certains d’entre eux sont des bénédictins de l’abbaye de Tyniec. Les cours qu’elle propose conduisent à une maîtrise en théologie.

Depuis quelques années, le Collège gère également un programme pour les laïcs appelé l’École dominicaine de philosophie et de théologie. Il a les caractéristiques d’une « école du samedi », donnant à ceux qui le souhaitent la possibilité d’acquérir des connaissances de base sur de grands thèmes philosophiques et théologiques. Les frères qui étudient au Collège publient leur magazine « Teofil ». Suivant la devise de notre Ordre contemplata aliis tradere, les frères veulent partager leurs interrogations et les fruits de leurs études, inspirant ainsi de nouvelles questions et encourageant une foi réflexive qui n’a pas peur d’affronter le monde contemporain – ses problèmes, ses espoirs et son utopie.

Institut Saint-Thomas d’Aquin – Varsovie, Pologne

L’Institut thomiste a été créé à l’initiative du Primat de Pologne, le Cardinal Stefan Wyszyński. Le père Bernard Przybylski, docteur en philosophie, O.P., a fondé l’institut en 1958 et en a été le premier directeur jusqu’en 1979. Il a été créé en réponse aux besoins de l’Église dans la Pologne de l’après-guerre et communiste. Il était évident qu’il fallait créer un centre de recherche qui fournirait des informations fiables dans le domaine de la théologie et des disciplines connexes, avec une bibliothèque appropriée. Il a également fonctionné comme un centre qui stimulerait la recherche polonaise pendant cette période d’interruption des recherches. L’Institut a rempli cette mission pendant quelques décennies.

Après la chute du communisme, l’Institut a pu se concentrer davantage sur l’héritage de saint Thomas d’Aquin et la pensée médiévale sans pour autant négliger les développements théologiques actuels. Actuellement, l’Institut mène principalement des projets de recherche et de traduction liés au Docteur Angélique, visant à mieux situer la pensée de Saint Thomas d’Aquin dans son époque et à confronter l’approche de Saint Thomas avec la philosophie et la théologie contemporaines. Pour atteindre ces objectifs, l’Institut organise des conférences, des séminaires et des débats, publie des livres et des revues universitaires, et propose une spécialisation en études doctorales. Sa bibliothèque constitue probablement la plus vaste collection polonaise de théologie médiévale, rendue accessible au public.

École dominicaine de philosophie et de théologie (DSPT) – Berkeley, Californie, États-Unis

Au milieu du XIXe siècle, le fr. Francis S. Vilarrasa, OP, a fondé la première maison d’études dans l’ouest des États-Unis. En 1931, ce studium s’est installé à Oakland pour se rapprocher de l’Université de Californie à Berkeley (UCB). En 1964, il a rejoint la Graduate Theological Union (GTU) sous le nom de Dominican School of Philosophy and Theology (DSPT). En 1978, son campus a déménagé à Berkeley, où il bénéficie de privilèges d’inscription croisée avec l’UCB et la GTU. 

Avec ses facultés de philosophie et de théologie, le DSPT propose un Master of Arts dans chaque domaine, ainsi qu’un Master of Divinity, reconnus par les organismes d’accréditation civils américains. Le DSPT apporte une approche thomiste intégrée à l’étude de la philosophie et de la théologie, en tant que domaines interdépendants mais distincts.  

Grâce à son appartenance à la GTU, une communauté d’universitaires et de praticiens des grandes religions du monde, et à sa situation dans la région de la baie de San Francisco, près de la Silicon Valley, la DSPT offre des possibilités uniques d’étudier dans des domaines tels que la philosophie de la religion, la philosophie de l’intelligence artificielle et les relations entre la philosophie et la théologie, entre autres.  

Le DSPT attire ses étudiants dans la riche tradition de la philosophie classique et de la théologie catholique, et plus particulièrement celle de saint Thomas d’Aquin. En tant que centre d’études de l’Ordre des Prêcheurs et apostolat de la Province du Très Saint Nom de Jésus, la mission de l’école est de préparer les religieux, les clercs et les laïcs aux vocations académiques et apostoliques.

Facultad San Vicente Ferrer – Valence, Espagne (Collaboration)

Facultad San Vicente Ferrer – Valencia, Spain (Collaboration)

La faculté de théologie Saint Vincent Ferrer de Valence, en Espagne, est située dans le centre historique de la ville. Cet institut, fondé en 1974, est né de deux entités théologiques préexistantes : Le Centre de hautes études de théologie de la Moncada (le Séminaire métropolitain de l’archidiocèse) et l’Institut pontifical dominicain de la province d’Aragon. Ensuite, la faculté a séparé le premier cycle d’études, c’est-à-dire le baccalauréat en théologie, en deux sections, à savoir diocésaine et dominicaine, depuis son origine jusqu’à l’année académique 2012-2013, tandis qu’il est resté un lieu commun pour les études de licence et de doctorat. Depuis l’année universitaire 2012-2013, les deux sections ont finalement fusionné en un premier cycle commun.

Actuellement, la direction de la faculté de théologie est une responsabilité partagée par l’archidiocèse de Valence et la province dominicaine d’Espagne ; cette dernière accueille la maison de formation à Valence pour la période du Studentate. La faculté offre deux spécialités pour le deuxième cycle de licence ou de maîtrise, à savoir la « théologie historique » et la « théologie biblique ».